Avec le mois d'octobre, c'est le retour de C'est pas mauvais. J'ai inventé le concept de blog saisonnier ou plus exactement le blog d'hiver et ça me plaît bien !
Voici quelques mois, le Frère me demandait (sur un ton de reproche) pourquoi je n'avais même pas mis la recette de NOTRE gâteau au yaourt sur mon blog. C'est le nôtre surtout parce que nous l'avons fait des dizaines de fois étant enfants... Plus exactement, je le faisais et il léchait le saladier après la mise au four !
La recette n'a donc rien d'original, c'est la même partout. Cependant, elle m'a servi de base pour de nombreux essais pâtissiers. Je lui dois donc beaucoup de souvenirs...
Le Frère va donc avoir sa recette, mais bien sûr, à ma manière.
Cette version ressemble à du pain d'épices, pourtant, il ne contient aucun des ingrédients qui en font sa particularité.

G_teau_pain_d__pices

Préparation : 10 mn - Cuisson : 25 à 30 mn

Pour un gâteau

  • 1 yaourt nature (125g)
  • 3 pots de farine T80
  • 2 pots de sucre rapadura (ou sucre de canne complet)
  • 3 oeufs
  • 1/2 sachet de poudre à lever
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 pot d'huile neutre
  • 1 càs de graines de pavot
  • 1 càs de graines de sésame toastées
  1. Préchauffez le four à 200 °C. Huilez un moule à cake ou utilisez un moule en silicone.
  2. Dans un saladier, vider le pot de yaourt, puis lavez-le et séchez-le.
  3. Mesurez deux pots de rapadura et versez-les dans le saladier. Mélangez puis ajoutez les œufs. Mélangez à nouveau. Salez.
  4. Mesurez trois pots de farine que vous incorporez progressivement à l'appareil précédent. La pâte doit être homogène. Versez la levure et encore un peu de mélange.
  5. Versez l'huile, remuez bien, la pâte est liquide et dense.
  6. Complétez avec le pavot et le sésame, mêlez intimement le tout, puis versez la pâte dans le moule et enfournez pour 25 à 30 minutes. Le gâteau est cuit quand un pic à brochettes ressort sec (ça fait un trou plus petit).

Si vous êtes patient, attendez qu'il refroidisse, sinon régalez-vous !

Le grand:"J'aime pas le pain d'épices... Ah, mais c'est bon ça !", le moins grand:"J'adore le pain d'épices... Il en reste du gâteau ?", l'homme:"C'est quoi les petits grains ?"