La cuisine régressive consiste à préparer des glaces aux fraises Tagada, des gâteaux au Carambar et autres gourmandises au Nutella. Je n'ai pas ces souvenirs-là, par contre l'odeur légèrement acide du chou rouge aux pommes me fait retomber en enfance...

J'ai appris que ce plat faisait partie des traditions gastronomiques polonaises, on le trouve également dans d'autres pays d'Europe Centrale. J'ai retrouvé ce plaisir à Prague au détour d'une sorte de crêpe fourrée, un vrai bonheur des papilles.
La couleur en est un peu magique, il n'est pas si fréquent de rencontrer du violet dans son assiette, en dehors des myrtilles ou des cassis...

Chou_rouge_aux_pommes_2

Préparation : 15 mn - Cuisson: 1h30
Pour 4 personnes

  • 1 kg de chou rouge
  • 200 g de lardons
  • 4 pommes acides
  • 1/2 verre de vinaigre
  • 1 oignon
  • 1 càs d'huile d'olive
  • laurier
  1. Emincez grossièrement l'oignon.
  2. Coupez le chou en deux ou en quatre, puis coupez des tranches fines dans chaque morceau, en évitant les grosses côtes.
  3. Dans un fait-tout, faites chauffer l'huile d'olive et faites-y revenir l'oignon à feu moyen.
  4. Ajoutez le chou, remuez pour le faire revenir légèrement. Mettez une feuille de laurier.
  5. Jetez les lardons dans le fait-tout, versez le vinaigre, mélangez, couvrez et baissez le feu.
  6. Epluchez deux pommes, coupez-les en gros morceaux et ajoutez-les au chou. Laissez cuire 1 heure à feu doux, en remuant régulièrement. Si cela attache, ajoutez un verre d'eau.
  7. Vingt minutes avant de servir, épluchez et coupez les deux autres pommes et mettez-les à cuire avec le chou.

Ils ont dit : le grand "Ooooh, c'est bon le chou rouge comme ça, je ne le connaissais qu'en salade", le moins grand:"takataka, miam miam (traduction:c'est miam miam)", l'homme "je n'en raffole pas comme ça, en accompagnement peut-être ? Avec une saucisse de Morteau ?"