Ne doutant de rien, j'ai proposé de faire le dessert pour le repas de Noël. La traditionnelle bûche me paraissait toute indiquée... Quoique, quand je dis traditionnelle, c'est surtout du point de vue de la forme, parce que je ne raffole pas de la crème au beurre, ce qui arrange bien les convives présents ce jour-là.

Par ailleurs, les bûches imaginées depuis plusieurs années par les grands noms de la pâtisserie me chatouillent toujours un peu les papilles. Mais je n'arrive pas à me faire aux prix qu'ils en demandent !
Cela dit, ne s'improvise pas pâtissier qui veut, alors j'ai préféré procéder à des essais pour m'assurer que mes idées étaient réalisables. Il fallait vérifier les associations de goûts, le temps, la tenue, les textures... Bref, un week-end très occupé en perspective.
L'homme m'avait prévenue, je ne devais pas m'énerver si ça ne marchait pas comme je voulais (je l'avoue, ça m'arrive parfois), mais n'ayant aucune obligation de résultat immédiat, je n'avais peur de rien !

L'idée initiale: mousse au chocolat noir amer aux framboises, génoise, mousse au chocolat blanc aux amandes grillées, praliné croustillant. J'ai fait quelques changements en route (boudoirs pour remplacer la génoise, réduction de la quantité de framboises) et j'ai finalement obtenu ceci :


B_che_essai_1


Préparation: longue... - Cuisson: aucune
Pour 8 à 10 personnes

Mousse au chocolat noir et aux framboises
C'est la recette de Pierre Hermé, adoptée à l'unanimité à la première dégustation.

  • 170 g de chocolat noir (à 85%)
  • 8 cl de lait entier (ou du lait végétal)
  • 1 jaune d'œuf
  • 4 blancs d'œuf
  • 20 g de sucre
  • 150 g de brisures de framboises surgelées
  1. Cassez le chocolat en morceaux.
  2. Faites bouillir le lait, hors du feu, ajoutez-y le chocolat et remuez jusqu'à ce que le mélange soit lisse et onctueux, puis ajoutez le jaune d'œuf et mélangez bien.
  3. Montez les blancs en neige. A la moitié, ajoutez le sucre.
  4. Mélangez un quart des blancs au chocolat en battant énergiquement pour détendre le mélange, puis ajoutez le reste délicatement en soulevant et en coupant avec une maryse. Ajoutez les framboises non décongelées. Réfrigérez.
Mousse au chocolat blanc et aux amandes
  • 180 g de chocolat blanc
  • 20 cl de crème fraîche liquide très froide
  • 65 g d'amande effilées
  1. Etalez les amandes dans un plat et passez-les quelques minutes sous le grill en secouant de temps en temps. Réservez.
  2. Cassez le chocolat en morceaux et mettez-le à fondre au bain-marie.
  3. Montez la crème en chantilly, puis versez-y le chocolat fondu en mélangeant délicatement.
  4. Ajoutez les amandes, mélangez. Réfrigérez.
Praliné croustillant
  • 1 plaque de chocolat praliné (type Pralinoise)
  • 60 g de crêpes dentelle (gavottes)
  1. Fondre le praliné au micro-ondes, ajoutez les gavottes en morceaux, mélangez.
  2. Etalez sur du papier sulfurisé, réfrigérez.
Montage
  1. Versez la mousse au chocolat noir dans le moule.
  2. Trempez quelques biscuits à la cuillère dans du lait, disposez-les de façon à recouvrir la mousse.
  3. Versez et étalez la mousse au chocolat blanc sur les biscuits.
  4. Posez la plaque de praliné croustillant et appuyez légèrement pour l'enfoncer dans la mousse.
  5. Réfrigérez au moins deux heures.
A noter que l'ensemble tient très bien après deux jours.

L'avis des testeurs: l'homme "garde le fond qui croque, ça c'est bon, la mousse au chocolat noir aussi, par contre, c'est quoi les trucs mous dans la mousse au chocolat blanc ? Pas terrible, ça..." le grand: "Mmmm, c'est bon", le moins grand: "je peux en avoir encore une part ?", l'amie: "la mousse au chocolat blanc est trop sucrée et les amandes, bof, le reste est bon..."

Conclusion: ils n'ont pas senti les framboises, les amandes avaient ramolli et les biscuits à la cuillère gagneraient à être remplacés par une génoise. Mais j'ai au moins deux éléments déclarés aptes pour la bûche finale. Ce week-end, je m'essaie à la génoise. Je ne refais pas l'ensemble sinon l'homme va finir par appréhender le dessert le jour du Réveillon...